Les Land construits en Angleterre de 1948 à nos jours.




La Société Rover Compagny Limited

En 1904, la société Rover Compagny Limited, dont le logo est un Viking, sortit sa 1ère voiture automobile. Le Viking exprime l'idée d'aller à l'aventure et Rover signifie précisément aventurier nomade. Entre les deux guerres, Rover devient un grand constructeur de voitures de luxe. La compagnie traversera avec succés la crise de 1920. En 1929, Spencer Wilks entre chez Rover. Il travaillait avant chez Hillman où il assumait la charge d'administrateur. En 1931, c'est son frère Maurice qui apparait dans la firme pour diriger le département Conception et Design. Deux ans plus tard, Spencer Wilks prendra la direction de Rover.






L'origine du Land Rover


Maurice Wilks, en-dehors de son poste de directeur du département Conception et Design chez Rover, possédait une exploitation agricole dans l'Anglesey, où il se déplaçait avec une Jeep Willys abandonnée par l'armée américaine. Comme il était difficile de trouver des pièces détachées, il commença à chercher sur le marché national un véhicule capable de remplacer sa petite Jeep. Naturellement il ne trouva rien d'adapter à l'utilisation agricole dont il avait besoin. Très vite en discutant avec son frère Spencer, jaillit l'idée de la réalisation d'un engin économique capable d'être en même temps un fourgon et un tracteur, doté d'une prise de force pour satisfaire les besoins du travail agricole.


Photo MG: Jeep


Naissance du Land Rover


En 1947, les frères Wilks se mirent immédiatement à l'oeuvre. Ce projet fut baptisé d'emblée LAND ROVER (Land signifiant terre, donc Land Rover : Vagabon terrestre). Une équipe d'ingénieurs de la firme Rover dirigée par Maurice Wilks fut destinée à ce projet. On commença par acheter deux Jeep Willys pour étudier et réaliser un nouveau châssis et une nouvelle carrosserie.






Le 1er prototype de 1947

En 1947, le 1er prototype fut construit. Le châssis conçu par Rover n'étant pas encore prêt on utilisa le châssis de l'une des deux Willys sur lequel fut adaptée la carrosserie en aluminium. Le poste de conduite central avait été choisi pour son universalité. Il mettait d'accord les pays où l'on conduit à droite avec ceux où l'on conduit à gauche et permettait aux agriculteurs de ne pas être dépaysés par rapport à leur tracteur. Cette position de conduite fut abandonnée à cause de son côté peu pratique en tout terrain. L'aluminium a été choisi pour sa disponibilité. En effet, à cette époque l'acier est contingenté par le gouvernement anglais et l'utilisation des réserves d'aluminium Birmabright, disponibles en grande quantité avec la fin des commandes militaires aéronautiques, fut retenue et peu onéreuse.


Photo: 1er prototype de 1947




La présérie

C'est en 1948 que la production de 50 voitures de présérie, néanmoins différentes du prototype, verra le jour. Dès lors, le public réagit au-delà des perspectives attendues et les 1ères commandes affluèrent. La capacité de production fournie par Rover étant limitée, Rover craignit de ne pas réussir à satisfaire ses nouveaux clients.





Photo: Publicité de série I 86

Les séries I

En 1948 la série I de 80 pouces fit son entrée doté du moteur à essence de la présérie de 1595 cm3 de 50 CV avant d'être muni du moteur de 1997 cm3 de 52 CV au couple plus élevé pour un régime plus faible. Ainsi le moteur du véhicule est plus fiable et mieux adapté aux tâches difficiles.
En 1954 c'est l'arrivée du série I de 86 pouces, puis les 107 pouces suivirent.
L'armée britannique après plusieurs essais, décide en 1956 d'adopter le Land Rover comme véhicule standard et léger. Un nouveau marché s'ouvre alors avec des besoins militaires spécifiques.





Photo: Publicité de série II 109

Les séries II, IIA, IIB

En 1958, une décennie après le prototype, Rover décide d'apporter d'importantes améliorations mécaniques et de style. Une nouvelle série vit le jour, la série II. Cependant il est difficile de retoucher le design d'un véhicule qui restait avant tout un engin de travail et qui connaissait déjà un très grand succés. Néanmoins quelques modifications furent apportées esthétiquement. L'innovation la plus importante est l'arrivée des nouveaux moteurs diesel et essence de 3 paliers développant 66 à 77 CV.
En 1961 les série IIA puis en 1966 les série IIB firent leur apparition. Leur différence visuelle est portée sur la position des phares qui sont déplacés sur les ailes pour un meilleur éclairage.





Photo: Publicité de série III 88

Les séries III

Les série III apparaissent en 1971. Tout comme les dernières séries IIA et B, ils possèdent définitivement les phares placés sur les ailes, mais leur calandre n'est plus métalique mais en plastique au grand désespoir des Farmers australiens qui l'utilisaient pour faire cuire leurs biftecks sur les feux de camp. Au niveau des améliorations, les séries III possèdent un nouveau tableau de bord plus pratique, un nouveau système de ventilation intérieur froid et chaud, une boite de vitesses synchronisées, un système de freinage et d'embrayage modifié plus efficace. En 1974 l'overdrive (boite optionnelle à 2 rapports surmultipliant de 28 % les rapports de vitesses originaux) devient disponible pour tous les modèles même pour les séries précédentes. Enfin, en 1981, les moteurs essence et diesel passent de 3 à 5 paliers.







Photo MG: Land Rover 110

Les Land Rover 90 et 110

C'est en 1983 que le Land 110 fit son apparition. Néanmoins les séries III sortiront jusqu'en 1986 afin de répondre aux exigences de certains clients qui manifestement craignaient les améliorations de cette nouvelle série. Esthétiquement, le 90 et 110 ressemblent encore aux anciennes séries mais la calandre avant est déplacée définitivement au niveau des phares ce qui lui fit perdre son petit air de famille avec ses frères. Le pare-brise devient plus grand et en une seule pièce. Par la suite, l'ouverture des vitres habituellement horizontale devient verticale et les poignées de porte anti-arrachement disparurent pour des poignés classiques. Au niveau mécanique, le châssis est modifié pour accueillir les nouvelles suspensions plus confortables sur route. La transmission devient intégrale et le débattement est augmenté de 50% sur l'essieu avant et 25% sur l'essieu arrière. Enfin les moteurs disponibles restaient les mêmes que ceux des séries III pour faire place par la suite à de nouveaux moteurs.






Photo MG: Defender 90 TD5

Les Defender

C'est en 1990 que le 4x4 utilitaire de franchissement Land Rover portera le nom de Défender. En effet plus de 42 ans après la sortie du 1er Land, le constructeur produit pour compléter sa gamme de tout-terrain plusieurs modèles de 4x4. On se rend compte alors à Solihull que l'appellation Land Rover d'origine ne peut plus désormais servir à ne caractériser qu'un seul modèle de véhicules. Le Defender ressemble aux 90 et 110. Les portes avant, habituellement séquables sur toutes les autres séries, sont fabriquées maintenant en une seule pièce. Plus moyen de séparer la partie haute de la partie basse de la porte. De nouveaux moteurs à gestion électronique apparaissent et le confort et la finition intérieure sont plus adaptés pour la route que pour le tout-terrain. Néanmoins des versions plus rustiques avec moins d'électronique du Défender restent disponibles pour l'exportation dans les pays hors Europe où la fiabilité prime avant tout.







Photo MG: Defender 2007

Defender 2007

L'arrivée de la version 2007 du Défender marquera la fin de l'histoire du légendaire 4x4 rustique de Land Rover. Depuis 1948, environ 2 millions d'unités ont été construites. Conçus avant tout pour être un véhicule rustique à vocation utilitaire, ils étaient pratiquement tous équipés d'un moteur Rover.
Le défender 2007 ne fera pas partie de cette ancienne et grande famille où le confort n'avait strictement aucune importance. De l'extérieur rien n'a vraiment changé, seul le bosselage sur le capot le distingue de ses prédécesseurs. Mais en dehors de cette ligne intouchable, héritage d'une longue histoire, le Def 2007 est véritablement différent. Il est équipé du moteur Ford Puma Diesel TDCi (Duratorq 2.4L) car le TD5 Land Rover n'est déja plus compatible à la norme Euro IV. L'équipement intérieur quant à lui n'acceptera jamais le nettoyage à grand coup de Karcher, comme on le fait avec une ancienne Série, aprés la corvée de bois...


L'arret du Land Rover Defender en 2015




Caractéristiques générales des Land Rover.

Modèles sortis :
Série I, II, IIA,IIB, III, 90 et 110, DEFENDER.

Série I de 1948-1954:
Modèles 80,86,107 pouces, caisse aluminium, châssis echelle, moteur essence 1595 cm3 de 50 CV et moteur essence puis diesel de 1997 cm3 de 52 CV, boite de vitesse non synchronisée, suspension à lames, calandre métalique.

Série II de 1958-1961:
Modèles 88,109 pouces, caisse aluminium, châssis echelle, moteur diesel et essence 2286 cm3 de 3 paliers de 66 CV et 77 CV, boite de vitesse non synchronisée, suspension à lames, calandre métalique.

Série III de 1971-1986:
Modèles 88,109 pouces, caisse aluminium, châssis echelle, moteur diesel et essence 2286 cm3 à 3 et à 5 paliers de 66 CV et 77 CV, boite de vitesse synchronisée, suspension à lames, calandre plastique, phares sur les ailes.

Land 90 et 110 de 1983-1990:
Modèles 90,110 pouces, caisse aluminium, châssis echelle, moteur diesel et essence 2286 cm3 à 5 paliers de 66 CV et 77 CV, moteur diesel 2495 cm3 turbo de 85 CV, boite de vitesse synchronisée, suspension à ressorts hélicoïdaux, direction assistée, différentiel central, calandre plastique remonté au niveau des phares.

Defender 1990-1998:
Modèles 90,110 pouces, caisse aluminium, châssis echelle, moteur diesel 200 tdi de 2495 cm3 de 107 CV, moteur diesel 300 tdi de 117 CV boite de vitesse synchronisée, suspension à ressorts hélicoïdaux, direction assistée, différentiel central, calandre plastique remontée au niveau des phares.

Defender 1998-2007:
Moteur : 5 cyl. 2,5 l diesel (Td5),122 bhp (CV) à 4000 tr/mn,300 Nm à 1950 tr/mn

Defender depuis 2007:
Moteur : Duratorq 2,4 l diesel (TDCi), 122 ch à 3500 tr/min, 360 Nm à 2000 tr/min + boite de 6 vitesses



Photo MG: Serie III 88



Photo MG: Defender 90 de la gendarmerie portugaise (GNR: Garde Nationnal Républiquaine)



Photo MG: Defender 110 version benne


Page Précédente.



Breizhland

Regroupement Amical des Land Rover de Bretagne