Des Land construits en Espagne de 1958 à 1994




Pourquoi construire des Land en Espagne ?

En 1953 Land Rover connaissait un énorme succès et il fallait investir sur de nouveaux marchés. Or en Espagne, la Rover Compagny, par l'intermédiaire de Tabanera Romagosa (l'importateur officiel basé à Madrid), vend de petites quantités de berlines anglaises. Mais l'industrie automobile dans ce pays est quasiment inexistante. Pour protéger l'économie, le gouvernement espagnol, augmente les taxes des véhicules importés mais facilite les constructeurs automobiles à installer des usines sur son territoire. D'autre part, le général Franco, dictateur du pays à cette époque, y voyait un intéret militaire notable en cas de conflit. En effet, dans cet accord avec Land Rover, son pays avait la possibilité d'avoir un stock respectable de pièces détachées pour ses véhicules militaires. Du côté de Land Rover, l'intérêt commercial était de taille. Franco avait de bonnes relations politiques avec les dirigeants de certains pays d'Amérique latine, la Colombie, et Cuba. Une occasion unique pour la marque de prospérer là où les Land britanniques n'étaient pas importés.



La production Santana.

Dans la ville de Linares, l'usine de la société MSA (Metalurgica de Santa Ana) fabriquait des machines agricoles ainsi que des boîtes de vitesse pour Citroën. Après de longues négociations, Tabanera Romagosa et Rover, avec l'appui du gouvernement espagnol, transformèrent cette usine pour y assembler, dans un 1er temps, des Land Rover venant d'Angleterre. L'usine MSA assembla son premier Land en 1958, lequel fut offert au général Franco. Dès lors, sortis de l'usine, ces land recevaient le petit nom de Santana (de Santa Ana). Ce n'est qu'en 1967, soit presque 10 ans après, que MSA pu fabriquer et assembler de façon autonome ces Land Rover. C'est à partir de cette date que de petites différences commencent à apparaître entre les Land Santana et leurs frères anglais. En effet, l'usine ne suivait pas forcément, au même moment sur ses Land Santana, les améliorations apportées par Land Rover Angleterre. Ainsi, par exemple, le Land Rover Santana SIII conservera pendant longtemps le chassis, les essieux et les suspensions d'un Land Rover SIIA. Sur certains SIII Santana, on retrouvera même l'embrayage du SIIA. Enfin aprés 1979, Santana évolua séparément de Land Rover en développent et installant des éléments complétement différents des Land Rover Anglais, comme le hard top en plastique (moin cher), le pare brise d'une seule vitre (meilleur visibilité) , la boite de vitesse lt85 (réputé indestructible), l'overdrive santana (plus solide), distribution par cascade de pignons et non par chaine etc...



La fin de la production Land Rover Santana.

Les Relations de MSA avec Land Rover se dégradent fortement en 1983. Il devient urgent de trouver à l'usine espagnole une nouvelle production. Ce qui aboutira en 1986 par la signature d'un contrat avec le constructeur Japonnais Suzuki.
C'est la production du Land Rover Santana SIV en 1989 qui fini de brouiller les deux firmes. En effet, MSA diffusait une amélioration du land SIIIA sous l'appelation SIV. Ce qui fit de l'ombre à la production anglaise qui proposait à cette époque son nouveau modèle le Land Rover 90 et 110.
En 1990 MSA a rompu définitivement avec la firme britannique. Land Rover a vendu ses intérêts à MSA en expliquant que les véhicules fabriqués en Espagne différaient trop des modèles anglais. Ainsi MSA continua à fabriquer ses propres Land sous le seul nom de Santana. Pendant ce temps, Land Rover diffusait ses propres modèles anglais en Espagne. En 1994, MSA fut obligée d'arrêter la production du SIV.
Depuis l'usine continu à fabriquer sous licence Suzuki des petits 4x4 nommés Santana.



Santana Motor retourne à ces origine avec le Projet PS10 Anibal.

En 1998 Santana devenu Santana Motor lanca le Projet PS10, un 4x4 dérivé du Land Rover Série IV de 1989. Le marché des 4x4 tend à produire des véhicules de plus en plus confortables et mal adaptés à une utilisation professionnelle (Contrat Suzuki). En conséquence le conseil d'administration de Santana décide en Janvier 1998 de créer un véhicule clairement porté sur une utilisation professionnelle. Ce projet est appelé 'PS10'. Le but est de proposer sur le marché d'aujourd'hui un engin aussi fiable et aussi pratique tel que Santana avait vendu dans le passé avec les Land Rover Santana. Trés fortement inspiré sur le modèle Santana Série IV de 1989, le PS10 proposera de nouvelles caractéristiques afin de satisfaire les clients professionnels les plus exigents.






Caractéristiques générales des Land Santana.

Modèles sortis : Série II, IIA, III, IIIA, IV

Jusqu'en 67, les Santana sont identiques aux Land anglais soit carrosserie en aluminium, moteur 2L250 Diesel et Essense de 66 à 77 CV de 3 et 5 paliers, Hard top alu, seule différence visible le logo Land Rover Santana sur la calandre métal et plastique selon les années de sortie

Aprés 67, des différences apparaissent comme : les moteurs diesel et essense V6 espagnols de 95 et 104 CV, la boîte de vitesse Land Santana LT85 (boîte indestructible mais bruyante), le Hard top en plastique, le pare brise en une seule pièce, de petites vitres arrières droite et gauche pas toujours présentes car elles sont optionnelles, la calandre avancée au niveau des phares à cause du logement du V6, etc...








Land Rover Santana Série II


Spécificités: Moteur 2L250 à 3 paliers, boîte de vitesse série II non synchronisée.







Photo: Serie II,

Source: James Taylor, Land Magazine N°9 (edit off-roads)

Land Rover Santana Série IIA

Apparition en 1962

Spécificités: Moteur 2L250 à 3 paliers, boîte de vitesse série II non synchronisée.





Photo: Serie IIA 109,

Source: James Taylor, Land Magazine N°9 (edit off-roads)





Land Rover Santana Série III

Apparition en 1974

Spécificités: Moteur 2L250 à 3 paliers, boîte de vitesse série III synchronisée, châssis + embrayage + essieux + suspensions de série IIA.





Photo: Serie III 88 : Mon propre Land Santana

Land Rover Santana Série III

Apparition en 1977

Les 109 Serie III sont pourvus de moteurs 6 cyl. diesel et essence de 95 et 104 chevaux fabriqués en Espagne.



Photo: Serie III 109,

Source: James Taylor, Land Magazine N°9 (edit off-roads)





Land Rover Santana Série IIIA

Apparition en 1982

A partir de 1981, les 109 sont pourvus d'un pare-brise d'une pièce.

A partir de 1982, la boîte de vitesse indestructible (LT85) Santana apparaît.

Spécificités: Moteur 2L250 à 5 paliers, boîte de vitesse Santana, phares rectangulaires.


Photo: Serie IIIA 109,

Source: James Taylor, Land Magazine N°9 (edit off-roads)

Land Rover Santana Série IV

Apparition en 1989

(Concurrent du 90 et 110 anglais)

Spécificités: Moteur 2L250 à 5 paliers, boîte de vitesse Santana (LT85), calandre avancée au niveau des phares, la marque Land Rover a disparu. Appelé par la suite Santana 2500 car il fut doté du moteur 2.500 CC



Photo: Serie IV 109,

Source: James Taylor, Land Magazine N°9 (edit off-roads)



Santana PS10 Anibal

Projet de 1998, Dérivé du LR Série IV
Apparition en 2001


(Concurrent du Defender de Land Rover)

Spécificités:

Moteur Sofim/Iveco, 4cyl en ligne, Turbo D Intercooler à injection Direct, 2800 Cm3 de 126 CV à 3600 tr/mn, Boîte de vitesse type LT 85 (Boîte Santana) à 5 Vitesses. Carrosserie en acier à l'exception des ailes arrières qui sont en aluminium. Suspension à essieu rigide, lames paraboliques, amortisseurs télescopiques.

Présentation du PS10



Photo: Santana PS10SW (salon 4x4 Val d'Isère 2002)



Page précedente .



Anciennes de France

Annonces et Annuaire gratuits pour les voitures anciennes et de collection